NEWS

nouvelle vidéo du duo en ligne

PRESENTATION :

« La musique vous entraîne dans ses propres plis. Elle maraboute l’écoute. Sa douceur est inattendue. L’oreille explore un labyrinthe de textures. On a beau reconnaître l’accordéon, le saxophone, on ne sait pas où on est. Le jeu d’exploration captive puis enivre. On est emporté par le courant, nageant à l’intérieur de compositions aux titres étranges, Xaphoon, Volampté, Adamadiou, Budala, comme sous la mer. Au-delà des Balkans, l’Orient. Le voyage retourne sans cesse sur ses pas. Une ritournelle celtique, une phrase de house, la grammaire du jazz. Les termes ne servent à rien. Cette musique est puissamment instrumentale. Elle est un dédale de sons, dont la particularité est d’émouvoir. L’idée, révolutionnaire, si belle, si juste, de Mazad Café, est d’amener un jeu d’émotions assumées, joyeuses, mélancoliques ou fortes dans une mathématique résolument contemporaine. Il y a un métier de son, une attention à la matière sonore d’un raffinement rare, qui amène la transe là où on ne l’attend presque plus jamais : dans le grain de l’acoustique. » Pierre Hodgson

À l’instar des couples de sonneurs bretons, le Mazad se décline dans sa forme originelle, à savoir la rencontre de deux musiciens de scène, il y a déjà quinze ans.  Le duo a décidé de se reformer en 2017 après quelques années où leurs chemins artistiques s’étaient séparés.

Yannick Jory : Saxophones, Trafics sonores

Alan Madec : Accordéon diatonique, Trafics sonores

Mazad Café existe également en trio avec Yves-Marie Berthou aux Percussions, où les peaux viennent compléter les anches au service d’une transe de sons.

Ils ont d’ailleurs enregistré un album sous cette forme avec le Label Innacor.

Biographies des musiciens :

Yannick (Jeanno) Jory : Saxophones

 à Puteaux en 1963, mes parents décident de quitter la région Parisienne en 1968, il y faisait trop « chaud », nous nous sommes dirigés vers des régions plus tempérés : les côtes Armoricaines, où j’entendis pour la première fois : LA BOMBARDE, instrument que je pratiquai au côté notamment de ROLAND BECKER (1975). Alors que je me débrouillais plutôt pas mal au tennis, je décide de l’abandonner au profit d’une soif plus grande d’apprendre la musique. Je rentre à l’École National de Musique de St Brieuc (1977). Obtenant la médaille d’or (1984), j’en sors. Je ne reprends pas le tennis (une médaille c’est déjà bien !). Je commence à enseigner, mais l’appel de la scène et de la création est plus fort. Profitant des diverses horizons parcourus, la formation du groupe LES PIRES deviendra une évidence (1988-2000).

Beaucoup de scènes et de rencontres, entre autres : JO PRIVAT, LÉON REDBONE, MANO NÉGRA, LES V.R.P. . .

C’est avec SÉBASTIEN LIBOLT (ex-menbre de ce dernier), que nous composerons et accompagnerons les spectacles de Philippe DECOUFLÉ en fondant “LA TRABANT“ dans laquelle montera aussi BERTRAND BELIN :

  • DÉCODEX (1995)
  • MICHELINE (1996)
  • MARGUERITE (1997)
  • SHAZAM (1998- 2001)
  • SOMBRERO (2007-2010)  musique de BRIAN  ENO et  S. LIBOLT

Avec JACKY MOLARD, nous fonderons  le :

  • JACKY MOLARD ACOUSTIQUE QUARTET (2003) en compagnie de JANICK  MARTIN et de HÉLÈNE LABARRIÈRE
  • ainsi que N’DIALE en collaboration avec le trio Malien de  FOUNE DIARRA (2009)

Avec PHILIPPE OLLIVIER : « OSTINATO »  expérience électroacoustique, « HIRISINN » pour la compagnie LE PTIT CIRK.

Alan Madec : Accordéon diatonique

Tout est là : Biographie

Yves-Marie Berthou : Percussions

Né en 1975, il commence la musique dès l’âge de 7 ans par la guitare puis la batterie qu’il étudie au conservatoire de Brest.

Il se forme ensuite aux percussions notamment orientales et indiennes avec Khalid Kouhen et commence à se produire dans différentes formations autour des musiques populaires du Maghreb et d’Europe de l’Est.

En 2004, suite à un voyage dans les Balkans et grâce à plusieurs rencontres, il débute le tapan (grosse caisse à 2 peaux frappées),. Très vite attiré aussi bien par la puissance expressive que par la richesse du répertoire, il en approfondit sa connaissance auprès de grands musiciens et professeurs lors de nombreux séjours autour de la Méditerranée (Macédoine, Grèce, Turquie, Bulgarie). Il s’y perfectionne également sur d’autres instruments à percussions qu’il pratique : derbuka, daf, riqq, batterie.

Multipliant les rencontres et les échanges, il participe à un grand nombre de projets dans différentes esthétiques : musiques traditionnelles actuelles, jazz, improvisées et collabore régulièrement avec d’autres disciplines artistiques: danse, cirque, théâtre, cinéma.

Musicien d’une grande écoute il développe un jeu sensible et sans frontière, se nourrissant d’expériences riches et variées.

Quelques références:

  • Slonovski Bal (France/Serbie),
  • Bratsch,
  • Gypsy Burek  (création Bretagne/Macédoine),
  • Dengekan (création Bretagne/kurdistan),
  • Kazut de Tyr (musique bretonne et orientale),
  • Lakhdar Hanou Ensemble (musique orientale, arabo/andalouse),
  • Mazad Café (musique contemporaine d’inspiration populaire),
  • Le Bal des chevaux (cirque équestre),
  • Cie les Cambrioleurs (Théâtre),
  • Cie A/Corps (danse).

MUSIQUE EN ÉCOUTE :

Extraits de L’album Éponyme.

Mixage / Mastering : Jacky Molard / Label Innacor

Disque en vente

?

ILS PARLENT DE NOUS :

Denis Péan (LO’JO)

« Au Mazad Café serpentent les migrations , des rimes filantes d’accordéon inquiet ; les anches du petit jour couronnent un horizon. »

Des livres de questions font des chapeaux à des têtes d’enfance désordonnées.

On dessine le soir sur le journal du matin avec les plumes d’oiseaux secrets dans l’encre des marées automnales.

Au Mazad Café dérivent des impressions d’un cheval dans la fumée d’un instant d’une course et des chants dansés d’arrivages, de pertes et de départs. Se lèvent les signes arc-bontés d’origines, des portées de cliquetis, monsieur tambourin, des mascarades de femmes-poissons dans la mer dessinée ».

___________________________

Christophe Salengro (président Grolandais)

« Jeanno est un peintre musical.

Ses deux paires de dix doigts piannotent comme des pinceaux. Son saxe est sa syntaxe.

C’est un Falstaff à la sauce armoricaine. Jeanno charade avec ses camarades une musique anxiophobe et exhilarante.

Ses frasques sont des fresques.

J’ai rêvé à mort d’un homard rose, sur granit rose, et ses envolées iodées.

J’en ai rêvé et Jeanno l’a peint. »

*Jeanno est le surnom de Yannick

Booking / Management :

booking@mazad-cafe.fr

Autres demandes :

contact@mazad-cafe.fr

tél : +33 6 88 76 49 14

Mazad Café. 2021 All rights reserved 

©Omen ART

Mazad Café. 2021 All rights reserved 

©Omen ART

Pin It on Pinterest

Shares